Cap sur le Cap-Vert : description des îles et autres conseils pratiques

730

L’archipel du Cap-Vert, qui est situé aux larges des côtes sénégalaises, est un trésor inestimable pour les amateurs de randonnées, de surfs et de détente sur une plage ensoleillé. Retrouvez tous les éléments qui caractérisent chaque île et trouvez celle, ou celles qui seront vos destinations pour vos prochaines vacances. 

Partir pour le Cap-Vert : quand ? 

Seulement 4 200 km séparent le Cap-Vert de la France. Situé dans l’océan Atlantique, l’archipel possède des températures tropicales tout au long de l’année. Cependant, pour profiter au maximum du pays, il est conseillé de réaliser un voyage Cap Vert à partir du mois de juin jusqu’au décembre.  Pour s’y rendre, vous devez vous munir d’un passeport valable six mois après votre voyage. Un visa est nécessaire si votre séjour dure plus d’un mois. Un pré-enregistrement auprès du gouvernement, ainsi qu’un certificat de vaccin contre la fièvre jaune, sont aussi obligatoires. Le déplacement intérieur se fait avec un bateau (déplacement d’île en île) ou en voiture. 

Lire également : Pourquoi barrière de corail ?

Découvrir les îles aux paysages contrastés

De paysages de sables au territoire verdoyant, en passant par des étendues arides, Cap-Vert ne cessera jamais d’impressionner les touristes. Sachez que ces îles se divisent en deux classes, selon leur situation face à l’Alizée : les îles Barlavento (Santo Antão, São Nicolau, São Vicente, Boa Vista, Sal et Santa Luzia) et les îles Sotavento (Santiago, Fogo, Maio et Brava). Chacune d’elle possède son propre caractère, trésors et cultures. À noter que toutes ces îles possèdent leurs propres plages idylliques, des pistes de randonnées et un lieu de pêche. 

  • Santo Antão : l’endroit le plus prisé pour les trekkeurs. Ses vallées isolées, ses crêtes dentelées, une nature verdoyante et des villages perchés, mais le plus important, son volcan endormis et le parc naturel Cova-Paul-Ribeira da Torre offriront une expérience unique aux aventuriers ; 
  • São Nicolau : c’est la version moins spectaculaire de Santo Antão. D’ailleurs, elle attire moins de visiteurs, ce qui lui a permis de préserver les coutumes et traditions de l’archipel. Rendez-vous pour randonner, détente à la plage et la chasse aux poissons ;
  • São Vicente : elle est parfaite pour ceux qui vivent la nuit. Carnaval, animation dans les bars et restaurants, le tout au rythme de la coldeira et morna sont au programme. 
  • Boa Vista : troisième grande île de l’archipel, Boa Vista se distingue par ses horizons de sables, ce qui lui a valu son surnom de l’île aux dunes. Observez les baleines à bosse lors de leurs migrations ou trouvez des tortues qui pondent leurs œufs sur la plage ; 
  • Sal : dotée d’une plage aux sables blancs, elle est une des plus populaires du territoire capverdienne. Son relief à la forme plate se distingue par ses panoramas arides. Possédant son propre aéroport, les touristes affluent à grand nombre ;
  • Santa Luzia : c’est l’îlot qui possède la plus petite superficie de l’archipel. L’écosystème a été préservé afin de faire le bonheur des amoureux de la nature. Outre le fait d’abriter des espèces endémiques, l’île est aussi un lieu de reproduction pour des espèces aquatiques ; 
  • Santiago : la plus grande et la plus habitée du pays. Trouvez diverses cultures créoles, africaines ou même portugaises. Des villes historiques, comme Praia, la capitale, sont à visiter ; 
  • Fogo : c’est le plus culminant du Cap-Vert, car elle abrite le Pico do Fogo un volcan encore actif, et ayant 2892 m d’altitude. La plage au sable noir de São Filipe, le parc forestier de Monte Velha sont aussi des endroits à ne pas manquer ; 
  • Maio : comptée parmi les îles les plus petites et plates du pays. Son parc forestier est le plus grand du Cap-Vert ; 
  • Brava : caractérisé par son relief abrupt, elle est le lieu de rendez-vous des randonneurs. Brava est baptisée l’île aux fleurs en raison des fleurs et des jardins qui bordent chaque maison de l’île. La chasse aux poissons est aussi au programme à la Fuma, un petit port à l’allure charmante. 

A lire également : Comment préparer votre séjour au Sénégal en février