La gare de Porto : un symbole de la modernité

66

La gare de Porto-São Bento situé en plein centre-ville fait partie des sites touristiques de la ville de Porto. Elle est également l’une des gares les plus attrayantes du Portugal. Si vous êtes à Porto, vous devez absolument faire un tour pour visiter ce lieu magique. Dans cet article, vous découvrirez la gare São Bento de la ville de Porto, symbole de la modernité.

L’histoire de la gare São Bento de Porto

Le développement du chemin de fer s’est très vite opéré (déjà au 19e siècle) dans les quatre coins de Portugal. C’est ainsi que la ville de Porto a pris la résolution de construire une gare terminus en plein centre-ville pour faciliter le trafic régional. De plus, cette gare ferroviaire, est une plateforme d’échange qui permet de relier facilement la gare de Porto-Campanhã. À partir de cette dernière, vous avez la possibilité d’emprunter un train de grande ligne.

A lire également : Est-ce que le Cap Vert est français ?

Pour cela, un emplacement idéal a été trouvé, il s’agit du couvent bénédictin São Bento d’Avé Maria qui était quasi à l’abandon en ces temps-là. Il a donc été détruit pour faire place à la moderne gare ferroviaire de Porto actuelle.

Le 8 novembre 1896, la gare de São Bento de la ville de Porto est mise en service. Comme vous l’aurez constaté là gare a gardé le nom de l’ancien couvent qui a été détruit pour lui faire place. Mais le bâtiment dédié à l’accueil des voyageurs n’a été terminé que vingt ans plus tard, soit en 1916.

A voir aussi : Pourquoi craquer pour des vacances en péniche sur le canal du Midi ?

En effet, l’architecte chargé de la construction de ce bâtiment José Marques da Silva a oublié dans son désir de faire de cet édifice une véritable œuvre d’art de prévoir des guichets de vente de billets. Suite à cela, les guichets ont été placés hors du hall. Toutefois, le bâtiment destiné à accueillir les voyageurs et rempli d’inspiration française a été inauguré le 5 octobre 1916.

L’intérieur de la gare : un modernisme sans pareil

Encore plus majestueuse que la façade est l’intérieur de la gare São Bento de Porto. En effet, cette gare doit sa notoriété à son hall encore appelé la salle des pas perdus. Cet édifice de par sa forme en U, ses trois étages témoignent de la rigueur et de la symétrie, inspiré du style « Beaux-Arts ». Ainsi, le hall est orné avec plus de 20 000 carreaux de faïence, ce qui fait particulièrement de la gare de Porto un véritable chef-d’œuvre de l’art azulejo.

En effet, il a été réalisé par le peintre portugais Jorge Colaço. Il lui a d’ailleurs fallu 11 ans avant d’achever cette œuvre monumentale. Les mûrs du hall retracent des scènes de la vie quotidienne du Portugal de Xlll au XVe siècle et les grands événements qui ont marqué l’histoire du pays. De même, l’histoire des quelques moyens de transport au Portugal est représentée.

À titre d’exemple, il a été représenté la prise de Ceuta par Henri le Navigateur en 1415. Le roi João faisant son entrée dans Porto afin de célébrer son mariage avec Philippa de Lancastre (1387) et Egas Moniz se présentant au roi de Léon avec sa femme et sa fille. De plus, sont également illustrées les scènes de la bataille d’Arcos de Valdevez, la cueillette des olives, une possession religieuse, la fenaison, un bœuf tirant un chariot dans un cours d’eau. Ou encore un moulin à eau, une scène de liesse, etc. Par ailleurs, figure dans la partie haute des murs, l’arrivée du train en campagne.

L’extérieur de la gare

La façade de la gare São Bento de Porto est majestueuse. En effet, l’imposante façade de la gare se situe à quelques pas de la Cathédrale de Porto et la Tour des Clercs. Toutefois, pensez à jeter un coup d’œil à la magnifique verrière situé au-dessus des quais avant de quitter la gare.

En somme, la gare São Bento de la ville de Porto est un symbole ultime de modernité, parce que le train est un outil très important de la révolution industrielle. Il assure le développement et l’enrichissement des nations, et cristallise également les angoisses et le rejet du changement.