Comment partir en croisière ?

93
partir en croisière

Pour qu’une croisière soit bien vécue, elle mérite d’être préparée, et ce, des jours à l’avance. Pour donc profiter pleinement de votre voyage récréatif en bateau, vous ne devez pas passer à côté d’aucune des étapes préparatoires. Ce sont ces dernières que vous êtes invités à découvrir ici.

Première étape pour partir en croisière : définissez votre destination

Le choix de la destination est la première énigme à résoudre pour concrétiser votre projet de partir en croisière. À cet effet, plusieurs options s’offrent à vous. Entre une croisière classique sous le soleil des Caraïbes et des Bahamas et la découverte de nouveaux ports d’escale, c’est à vous de voir.

A voir aussi : 3 avantages de passer par un service de voiturier

Il est parfois plus agréable d’élargir vos horizons en osant des régions intrigantes. Pour ce faire, de nouvelles destinations sont de plus en plus ajoutées aux itinéraires. L’Argentine, le Japon, l’Australie et la Norvège sont entre autres des destinations accessibles.

Deuxième étape : déterminez vos escales

Il est également important de déterminer le nombre d’escales que vous souhaitez faire au cours de votre croisière. C’est cela qui permet en fait d’estimer le nombre de jours que vous allez faire en mer. Pour choisir vos escales, il vous faut tenir compte de vos goûts.

A lire en complément : Quelle est la différence entre bas de contention et bas de compression ?

Voulez-vous visiter des villes étrangères et vivre un maximum de dépaysement ? Avez-vous juste besoin de vous détendre à bord du navire et passer vos vacances à un rythme plus détendu ? Ce n’est qu’en fonction de cela que vous pouvez décider de visiter plusieurs, quelques-uns ou un seul port.

Troisième étape pour partir en croisière : sélectionnez votre bateau

Le choix du bateau au bord duquel vous allez passer votre croisière se fera en fonction de plusieurs critères. Il s’agit entre autres du type d’ambiance que vous recherchez, à savoir : active ou détente dans un décor luxueux.

Ensuite, faites une étude du caractère du voyage. Est-ce un voyage seul, en couple ou en famille ? Ces détails vous aideront en effet à mieux choisir votre navire. Par exemple, si vous voulez côtoyer du monde, vous pouvez opter pour un environnement unique avec des glissades d’eau.

Quatrième étape : choisissez votre cabine

Les bateaux de croisière disposent de plusieurs variétés de cabines. Des moindres jusqu’aux suites haut de gamme. Avec un budget conséquent, vous serez en mesure de vous procurer l’une de ces dernières. Mais en profitant également des promotions, vous pouvez avoir la chance de bénéficier d’une cabine de catégorie supérieure à un coût réduit.

Mis à part le prix, vous devez aussi tenir compte de l’emplacement que vous voulez pour votre cabine. Vous pouvez l’avoir à l’intérieur du paquebot, soit près des ascenseurs et escaliers, soit dans un endroit moins passant, etc. Choisissez en fonction de vos aspirations et aussi des avantages et inconvénients de chaque position.

Si vous voulez une cabine moins onéreuse, tournez-vous vers celles qui se trouvent au niveau des premiers ponts et des extrémités avant et arrière. Cependant, vous risquez de subir les mouvements de l’océan. Le centre du navire et les ponts supérieurs sont les meilleurs emplacements pour ceux qui souffrent du mal de mer.

Cinquième étape : choisissez et réservez vos activités

Visites culturelles, sorties familiales, activités sportives, randonnées en plein air… plusieurs activités sont disponibles durant votre croisière. D’autres activités comme les cours ou soins de beauté sont également disponibles à bord. Mais pour profiter de ces activités, vous devez remplir les formalités administratives qui vous conviennent.

Sixième étape : vérifiez les modalités d’entrée dans les pays à visiter

Un passeport valide et des visas alliés sont requis pour embarquer sur un navire de croisière. Cependant, il est aussi important de vous renseigner sur les modalités d’entrée dans les pays à visiter. Cela permet d’éviter de gâcher votre séjour en vous voyant refuser l’accès dans certains pays d’escale choisis.