Comment s’appellent les habitants des îles ?

7

Alors que l’île de la Réunion émerge de l’océan après plusieurs éruptions il y a environ trois millions d’années, l’histoire humaine de l’île commence tard, au Moyen Âge. La Réunion était certainement connue des navigateurs arabes, même s’ils n’en ont jamais pris possession. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que les premiers habitants s’installent définitivement sur ce galet au milieu de l’océan Indien.

De la découverte à l’arrivée des premiers Européens

Nous ne connaissons pas le nom de la personne qui a marché pour la première fois à l’île de la Réunion. Selon les historiens, ce seraient probablement des navigateurs arabes qui auraient donné le nom de Dina Morgabin — ou Diva Morgabine — à cette petite île de l’océan Indien. Ce nom apparaît pour la première fois sur une carte d’Alberto Cantino, datant de 1502. Il a peut-être été baptisé par le peuple arabe swahili, vivant aux Comores, avant 1450. Littéralement, Dina Morgabin signifie « l’ouest de l’île ». Au même moment, Maurice était appelée Dina Arobi, l’île de l’Est. Notez que le terme Dina ne serait pas un mot arabe mais un mot indien, ce qui suggère que les premiers à donner un nom à la Réunion pourraient être des Indiens musulmans.

Lire également : Où se situe Cataluña en Espagne ?

Après les navigateurs arabes, ce sont les Portugais qui explorent cette partie du monde. En 1498, Vasco da Gama a dirigé la première grande expédition européenne dans la zone de l’océan Indien. L’île apparaît ensuite sur les cartes au nom de Santa Appollonia. Ce nom vient du navigateur portugais Diego Fernandez Pereira, qui aurait approché Dina Morgabin le 9 février 1507, jour de la Sainte Apolline. Au fil des ans, des bateaux portugais quittent régulièrement l’île, sans jamais s’y installer.

En 1520, l’île apparaît cette fois sur les cartes aux côtés de Maurice et Rodrigues sous le nom de Mascareinhas. L’archipel formé par les trois îles tiendrait son nom du navigateur Pedro de Mascarenhas, qui a navigué dans la région entre 1512 et 1516. Plus tard, le nom Mascarin, Les Mascareignes ou les Mascareignes seront attribués à l’île de la Réunion. Selon Roger Theodora, ce nom vient des mots malgaches « masca » « remhas », qui se traduit par « île cachée par les forêts ».

A lire aussi : Où partir au soleil en avril pour se baigner ?

Au début du XVIIe siècle, des marins néerlandais et anglais s’y sont également arrêtés, mais l’île est restée le plus souvent un point de repère sur les cartes des marins.

Les premiers Français

Ce n’est qu’en 1638 que les premiers Français ont pris possession du territoire. C’est le commandant Salomon Goubert qui pose le premier pied français sur l’île, au nom du roi Louis XIII. Il est arrivé avec deux navires au départ du port de Dieppe le 15 janvier 1638 : La Marguerite et Saint-Alexis. Ils ont atteint la côte le 29 juin 1638, jour de la Saint-Paul, et ont donné à la baie le nom de l’apôtre. Une deuxième prise de contrôle française a eu lieu en 1642, dirigée par Jacques de Pronis, alors gouverneur de Fort Dauphin à Madagascar. Mais l’île reste inhabitée.

Ce n’était pas avant 1646 que les premiers habitants se sont installés à Mascarin… mais ils ne sont pas venus de leur plein gré. Il s’agit en effet d’une dizaine de mutins, exilés de Madagascar. Ils sont débarqués avec quelques chèvres et graines, personne ne donne cher de leur peau. Lorsqu’un équipage revient trois ans plus tard et les trouve en pleine forme, les autorités françaises considèrent finalement que le Mascarin est habitable. Grâce aux mutines, une première carte du territoire est dressée.

En 1649, le capitaine Roger Lebourg est envoyé par le commandant de Fort-Dauphin, Etienne de Flacourt, pour reprendre possession de l’île, à un endroit appelé Possession. Il l’a baptisée « île Bourbon », d’après la dynastie qui régnait en France à cette époque. En 1654, un nouveau groupe dirigé par Antoine Couillard s’installe à Bourbon, mais repart trois ans plus tard.

L’occupation définitive de Bourbon a commencé en 1663, avec l’arrivée d’un groupe de dix personnes dirigé par Louis Payen. C’est à cette époque que trois femmes se sont installées sur l’île. Deux des années plus tard, ils ont été rejoints par vingt colons dirigés par Etienne Regnault. La Compagnie indienne, créée par Colbert, surintendant de Louis XIV. a ensuite installé son premier comptoir et a commencé à organiser la colonie. Le premier enfant connu de Bourbon est né en 1667, mais il est probable que d’autres soient nés dès l’arrivée du groupe de Louis Payen en 1663. À la mort du premier gouverneur en 1680, les colons ont de nouveau été abandonnés à leur sort. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que la France s’intéresse à nouveau au Bourbon, pour y introduire la culture du café.

Découvrez l’histoire de l’île avec Elite Tour. Consultez nos offres de visites touristiques.