Quels sont les pays qui n’ont pas besoin de visa pour entrer en France ?

1488
entrer sans visa en France

Selon que vous appartenez à un État ou à un autre, vous pouvez présenter différents documents pour entrer en France. Il est ainsi parce que différents accords sont signés avec chaque État. Pour connaître les pays exemptés de visa France, lisez ce qui suit.

Le territoire européen : quels sont les pays exemptés de visa en France ?

L’État français est un territoire faisant partie de l’espace Schengen. À ce titre, il comprend l’espace d’autres États européens qui sont directement exemptés de visa court (moins de 90 jours sur une période de 180 jours) et long séjour (plus de 90 jours).

Lire également : Où vont partir les Français cet été ?

En ce qui concerne spécifiquement le court séjour, excepté les pays de l’UE et de l’espace économique européen, certains pays frères sont aussi exemptés de visa. Vous retrouverez sur la liste des concernés :

La liste définitive est située à l’annexe II du règlement 2018/1806 du Parlement et du Conseil européen.

Information globale sur les pays exemptés de visa France

Pour ne pas présenter de visa avant d’entrer en France, plusieurs paramètres interviennent. En grande partie, il s’agit de votre nationalité. D’autres éléments comme la possession de titre de séjour et la partie du territoire français concerné par le voyage peuvent être pris en compte.

Globalement, pour les citoyens des pays qui ne disposent pas de visa, les réglementations applicables varient selon :

  • Les collectivités locales d’outre-mer ;
  • Les départements et les régions d’outre-mer ;
  • L’espace européen de la France.

En clair, pour chaque partie de l’État français citée, les pays exemptés de visa varient.

Les cas d’exemption de visa pour les territoires d’outre-mer

Selon l’application des accords Schengen, l’exemption de visa pour l’espace européen français ne s’étend pas à toutes les parties du territoire français.

Autrement dit, le visa Schengen ne peut être exhibé pour séjourner dans une collectivité, un département ou une région d’outre-mer. Inversement, les pays dont les citoyens n’ont pas besoin de visa pour l’outre-mer, ne peuvent pas utiliser leur titre dans l’espace européen.

Entrer en France sans visa : quels sont les documents de voyage à avoir ?

En général, la procédure se déroule entièrement en ligne. Il faut avoir un passeport dont la validité peut couvrir trois mois au moins. Souvent, les autorités exigent une assurance maladie.

Il est aussi important de souligner qu’à compter de 2023, les citoyens des pays autorisés à venir en France sans visa doivent détenir un formulaire ETIAS. Il ne s’agit pas d’un substitut de visa, mais d’un document pour vérifier les voyages vers la France.

Les restrictions liées à la durée de séjour pour les voyageurs exemptés de visa

Bien que les voyageurs de certains pays soient exemptés de visa pour entrer en France, des restrictions sur la durée du séjour sont mises en place. Les citoyens des États membres de l’Union européenne peuvent rester aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Pour les ressortissants d’autres pays non européens, il faut savoir que la plupart ne sont autorisés à rester au maximum que 90 jours. Cette période est calculée sur une période de six mois consécutifs. Autrement dit, si vous avez déjà passé 60 jours en France entre juin et décembre, par exemple, vous ne serez pas autorisé à y retourner avant janvier prochain. Vous devez planifier votre séjour afin d’éviter tout problème avec les autorités locales.

Il faut noter que cette règle s’applique aussi aux personnes qui voyagent dans l’espace Schengen mais qui n’ont pas franchi la frontière française depuis un certain temps. Dans ce cas, leur « compteur » sera remis à zéro une fois qu’ils auront pénétré sur le territoire français.

Il existe des cas particuliers où une prolongation peut être accordée par l’autorité compétente selon les motifs justifiant cette demande (motifs professionnels ou familiaux graves). Veillez toujours à vérifier auprès du consulat ou de l’ambassade française la plus proche pour connaître toutes les dispositions applicables lorsqu’on est exempté(e) de visa pour entrer en France.

Les démarches à suivre pour prolonger son séjour en France sans visa

Si vous avez besoin de rester en France plus longtemps que la période autorisée, vous devrez effectuer une demande de prolongation de séjour. Les démarches à suivre sont différentes selon votre situation.

Si vous êtes un étudiant étranger en France, par exemple, vous pouvez demander une prolongation si cela est justifié par des raisons académiques ou personnelles qui empêchent votre retour dans votre pays d’origine. Vous devez soumettre cette demande au bureau international de l’université ou de l’école où vous êtes inscrit(e). Si elle est approuvée, le service des étrangers de la préfecture compétente peut délivrer un visa temporaire pour permettre la poursuite du programme d’études.

Les travailleurs détachés et les salariés expatriés peuvent aussi bénéficier d’une prolongation sous certaines conditions. Dans ce cas-là, il faut contacter son employeur ainsi que le consulat français dans son pays afin qu’ils puissent faciliter les démarches nécessaires auprès des autorités françaises.

Pour toutes autres catégories (touristes, visiteurs…), il faut une demande écrite auprès du service concerné en faisant valoir ses raisons (raisons familiales graves ou motifs professionnels impérieux) avec pièces justificatives (attestation médicale, déclaration sur l’honneur…).

Donc, lorsqu’on se trouve sur le territoire français sans être muni(e) d’un visa, on doit absolument respecter les dispositions applicables relatives aux durées légales de séjour et/ou aux conditions requises pour toute forme de prolongation. Les autorités françaises veillent à cela et n’hésiteront pas à engager des poursuites si elles constatent toute infraction.