Avila, Espagne : 5 raisons de visiter cette merveilleuse ville médiévale !

164

Pour vos prochaines vacances, vous avez envie de découvrir Avila en Espagne ? Quelles sont les raisons de choisir cette cité médiévale comme destination ? Quelles sont les choses à voir ou à faire une fois sur place ?

Où se trouve Avila en Espagne ?

Avila est la capitale de la région autonome espagnole Castilla y Léon. C’est l’une des plus grandes régions d’Espagne par sa superficie car elle s’étend sur 231,9 km². A 1182 mètres d’altitude, Avila est située au centre du pays, à 115 km au nord-ouest de Madrid, la capitale espagnole.

A voir aussi : 10 lieux à visiter à Nancy

Ville touristique par excellence, la capitale de Castilla y Léon est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) pour ses nombreuses bâtisses et constructions anciennes. L’histoire de cette cité médiévale est d’ailleurs intimement liée à celle de Thérèse d’Avila.

Enfin, il est bon de préciser qu’Avila bénéficie par ailleurs d’un climat chaud et ensoleillé l’été. En revanche, en hiver et du fait de son altitude, la météo se montre beaucoup moins clémente. Les hivers peuvent même se montrer rudes.

A lire aussi : Les meilleures astuces pour vos achats à Las Vegas !

Que voir et visiter à Avila pendant votre séjour en Espagne ?

Muraille, Cathédrale du Sauveur, que visiter à Avila pendant votre séjour ?

Le mur d’enceinte d’Avila

Avila est une cité fondée au XIe siècle avec pour objectif de défendre l’Espagne contre les Maures. Pour comprendre l’origine de cette guerre qui dura des siècles, il faut remonter au VIIIe siècle. A l’époque, la péninsule ibérique est sous la domination de Nord-Africains que l’on nomme alors les Maures.

Au fil des siècles, la puissance des Maures décline. Les Chrétiens y voient alors l’occasion de les chasser de la péninsule. S’en suit une guerre qui dura des siècles. En 1492, les Maures sont définitivement chassés.

De ces temps troublés, il reste de nombreux vestiges. Avila que l’on surnomme également « Ville des Saints et des Pierres » en est un magnifique exemple. Toute la ville est ceinte par un impressionnant rempart. Cette fortification édifiée entre le XIe et le XIVe siècle est quasiment intacte et d’origine. Haut de plus de 12 mètres, il s’étire sur des centaines de mètres.

Pas moins de 2500 créneaux et 88 tours semi-circulaires sont disséminés tout le long de la fortification. Les deux plus imposantes mesurent plus de 20 mètres de hauteur. Neuf portes permettent d’accéder à la vieille ville qui fut l’un des rares en Europe à se trouver intégralement derrière les fortifications. Le périmètre de cette impressionnante muraille est de plus de 2500 mètres.

La Cathédrale du Sauveur

La Catedral del Salvador de Ávila, en français la cathédrale d’Avila, est l’un des bâtiments les plus emblématiques de la « Ville des Saints et des Pierres ».

Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, elle fut édifiée du XIIe au XIVe siècle et son style gothique en fait la toute première cathédrale gothique d’Espagne. D’ailleurs, celui-ci est assez particulier et beaucoup le jugent très strict. Il faut dire que c’est une véritable forteresse destinée à protéger les habitants. L’ultime rempart contre les agresseurs. L’un de ses côtés fait même partie intégrante de la muraille de la ville. Heureusement, elle ne connut jamais une telle fonction. On peut tout de même y observer des allées destinées aux sentinelles.

Sa sacristie est en revanche exceptionnelle avec sa coupole magnifiquement incrustée d’or. On peut également y admirer de splendides décorations traditionnelles.

Le palais des Verdugo

Construit à la fin du 16e siècle dans un style renaissance, le palais des verts du goût se trouve à l’intérieur de la ville fortifiée. La ville est alors florissante grâce notamment à l’industrie du textile et de la laine.

Cette grande bâtisse présente une façade relativement austère car elle a été pensée pour offrir une protection à ses occupants. De fête, elle est flanquée de deux grandes tours de chaque côté et les fenêtres sont peu nombreuses. En revanche, une fois passée l’imposante porte d’entrée, le bâtiment se veut plus convivial, notamment grâce à sa belle cour intérieure.

Découvrir quelques-unes des spécialités culinaires locales

La cuisine espagnole est gorgée de soleil. Elle est surtout typique de ses différents terroirs. Le temps de votre séjour à Avila, réservez une table en terrasse dans la vieille ville pour déguster quelques-uns des plats traditionnels de la région et d’Espagne.

Le plus connu à l’international est sans nul doute la paella, mais il y a bien d’autres spécialités culinaires à découvrir. Celle-ci puise son inspiration dans les produits locaux cultivés traditionnellement dans la région. La viande et la charcuterie sont donc omniprésentes. Parmi les plats traditionnels, il y a notamment les patatas revolconas, une sorte de purée de pommes de terre assaisonnée d’ail et de paprika et accompagnée de lardons.

Suivre les traces de Sainte-Thérèse d’Avila

Impossible de visiter cette ville sans partir sur les traces de Sainte-Thérèse d’Avila. Cette figure emblématique a marqué l’histoire de la cité. Il est un peu ainsi possible de l’église Suan Juan dans laquelle elle fut baptisée ainsi que le couvent Santa Teresa. Ce dernier fut construit à l’endroit même où se dressait la maison dans laquelle naquit Sainte-Thérèse d’Avila.