Avila, Espagne : 5 raisons de visiter cette merveilleuse ville médiévale !

1282

Pour vos prochaines vacances, vous avez envie de découvrir Avila en Espagne ? Quelles sont les raisons de choisir cette cité médiévale comme destination ? Quelles sont les choses à voir ou à faire une fois sur place ?

Où se trouve Avila en Espagne ?

Avila est la capitale de la région autonome espagnole Castilla y Léon. C’est l’une des plus grandes régions d’Espagne par sa superficie car elle s’étend sur 231,9 km². A 1182 mètres d’altitude, Avila est située au centre du pays, à 115 km au nord-ouest de Madrid, la capitale espagnole.

A lire en complément : Top camping Espagne : découvrez les lieux parfaits pour des vacances mémorables

Ville touristique par excellence, la capitale de Castilla y Léon est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) pour ses nombreuses bâtisses et constructions anciennes. L’histoire de cette cité médiévale est d’ailleurs intimement liée à celle de Thérèse d’Avila.

Enfin, il est bon de préciser qu’Avila bénéficie par ailleurs d’un climat chaud et ensoleillé l’été. En revanche, en hiver et du fait de son altitude, la météo se montre beaucoup moins clémente. Les hivers peuvent même se montrer rudes.

A lire en complément : Vacances : découvrir Polignano a Mare, Italie

Que voir et visiter à Avila pendant votre séjour en Espagne ?

Muraille, Cathédrale du Sauveur, que visiter à Avila pendant votre séjour ?

Le mur d’enceinte d’Avila

Avila est une cité fondée au XIe siècle avec pour objectif de défendre l’Espagne contre les Maures. Pour comprendre l’origine de cette guerre qui dura des siècles, il faut remonter au VIIIe siècle. A l’époque, la péninsule ibérique est sous la domination de Nord-Africains que l’on nomme alors les Maures.

Au fil des siècles, la puissance des Maures décline. Les Chrétiens y voient alors l’occasion de les chasser de la péninsule. S’en suit une guerre qui dura des siècles. En 1492, les Maures sont définitivement chassés.

De ces temps troublés, il reste de nombreux vestiges. Avila que l’on surnomme également « Ville des Saints et des Pierres » en est un magnifique exemple. Toute la ville est ceinte par un impressionnant rempart. Cette fortification édifiée entre le XIe et le XIVe siècle est quasiment intacte et d’origine. Haut de plus de 12 mètres, il s’étire sur des centaines de mètres.

Pas moins de 2500 créneaux et 88 tours semi-circulaires sont disséminés tout le long de la fortification. Les deux plus imposantes mesurent plus de 20 mètres de hauteur. Neuf portes permettent d’accéder à la vieille ville qui fut l’un des rares en Europe à se trouver intégralement derrière les fortifications. Le périmètre de cette impressionnante muraille est de plus de 2500 mètres.

La Cathédrale du Sauveur

La Catedral del Salvador de Ávila, en français la cathédrale d’Avila, est l’un des bâtiments les plus emblématiques de la « Ville des Saints et des Pierres ».

Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, elle fut édifiée du XIIe au XIVe siècle et son style gothique en fait la toute première cathédrale gothique d’Espagne. D’ailleurs, celui-ci est assez particulier et beaucoup le jugent très strict. Il faut dire que c’est une véritable forteresse destinée à protéger les habitants. L’ultime rempart contre les agresseurs. L’un de ses côtés fait même partie intégrante de la muraille de la ville. Heureusement, elle ne connut jamais une telle fonction. On peut tout de même y observer des allées destinées aux sentinelles.

Sa sacristie est en revanche exceptionnelle avec sa coupole magnifiquement incrustée d’or. On peut également y admirer de splendides décorations traditionnelles.

Le palais des Verdugo

Construit à la fin du 16e siècle dans un style renaissance, le palais des verts du goût se trouve à l’intérieur de la ville fortifiée. La ville est alors florissante grâce notamment à l’industrie du textile et de la laine.

Cette grande bâtisse présente une façade relativement austère car elle a été pensée pour offrir une protection à ses occupants. De fête, elle est flanquée de deux grandes tours de chaque côté et les fenêtres sont peu nombreuses. En revanche, une fois passée l’imposante porte d’entrée, le bâtiment se veut plus convivial, notamment grâce à sa belle cour intérieure.

Découvrir quelques-unes des spécialités culinaires locales

La cuisine espagnole est gorgée de soleil. Elle est surtout typique de ses différents terroirs. Le temps de votre séjour à Avila, réservez une table en terrasse dans la vieille ville pour déguster quelques-uns des plats traditionnels de la région et d’Espagne.

Le plus connu à l’international est sans nul doute la paella, mais il y a bien d’autres spécialités culinaires à découvrir. Celle-ci puise son inspiration dans les produits locaux cultivés traditionnellement dans la région. La viande et la charcuterie sont donc omniprésentes. Parmi les plats traditionnels, il y a notamment les patatas revolconas, une sorte de purée de pommes de terre assaisonnée d’ail et de paprika et accompagnée de lardons.

Suivre les traces de Sainte-Thérèse d’Avila

Impossible de visiter cette ville sans partir sur les traces de Sainte-Thérèse d’Avila. Cette figure emblématique a marqué l’histoire de la cité. Il est un peu ainsi possible de l’église Suan Juan dans laquelle elle fut baptisée ainsi que le couvent Santa Teresa. Ce dernier fut construit à l’endroit même où se dressait la maison dans laquelle naquit Sainte-Thérèse d’Avila.

Les spécialités culinaires d’Avila : goûtez aux plats typiques de la région !

Si vous êtes amateurs de bonne cuisine, ne manquez pas l’opportunité de découvrir les spécialités culinaires locales. La gastronomie espagnole est réputée dans le monde entier pour sa richesse et ses saveurs intenses et Avila ne fait pas exception à cette règle.

Ici, les produits locaux sont rois et on privilégie une cuisine simple mais savoureuse. Les recettes traditionnelles se transmettent depuis des générations et portent en elles tout le savoir-faire des anciens.

Dans la région d’Avila, la viande est un ingrédient incontournable. L’une des stars locales est sans conteste le célèbre cochon noir ibérique. Cette race porcine autochtone doit son nom à sa couleur noire intense qui contraste avec celle plus claire du cochon blanc commun.

Ce porc a été élevé pendant des siècles dans les montagnes avoisinantes Avila où il jouissait déjà d’une grande renommée grâce à ses qualités gustatives hors norme ainsi qu’à la finesse de son gras intramusculaire appelé aussi marbrage qui lui offre une texture unique en bouche.

Parmi les spécialités culinaires locales, nous devons aussi mentionner un plat typique : les patatas revolconas (« pommes de terre malaxées »). Ce plat rustique trouve ses origines dans les campagnards de la région. Il est composé de pommes de terre écrasées avec du pimentón (paprika espagnol), du lard et des épices.

Très simple à préparer, ce plat est servi chaud en accompagnement ou en guise d’entrée. Il peut être agrémenté selon les goûts avec des œufs pochés, du chorizo ou encore des morceaux de jambon ibérique.

Autre plat typiquement avilien : les judiones. Ce sont des haricots blancs géants (de la famille du coco) que l’on cuisine traditionnellement dans un pot-au-feu avec différents légumes comme le chou ou la carotte, ainsi que divers types de viande tels que le porc salé.

Ce mélange mijote longtemps pour donner une texture fondante aux haricots tout en permettant aux saveurs d’être bien diffusées au sein du plat. Les judiones sont servis chauds et se marient parfaitement avec un verre de vin rouge espagnol.

Comment parler gastronomie locale sans mentionner le célèbre fromage artisanal azul ? Cette spécialité culinaire est obtenue à partir principalement de deux ingrédients : du lait cru provenant exclusivement d’un troupeau de chèvres locales qui paissent dans les montagnes environnantes et une moisissure bleue que l’on ajoute au lait afin d’en amorcer le processus de transformation.

Le fromage est ensuite affiné pendant plusieurs semaines jusqu’à ce qu’il développe sa texture fondante si caractéristique ainsi que son goût unique. Il peut être dégusté nature ou accompagné avec du pain, des fruits secs ou encore du miel pour magnifier ses arômes.

Une ville chargée d’histoire : découvrez les événements marquants qui ont façonné Avila

Avila est une ville riche en histoire, dont l’origine remonte à la période pré-romaine. De nombreux vestiges archéologiques attestent de sa longue et riche histoire. Cette ville fortifiée abrite des murs médiévaux parfaitement conservés ainsi que des édifices exceptionnels qui témoignent du passé historique de la cité.

L’un des moments les plus marquants de l’histoire avilienne est sans doute le siège qu’elle subit lors de la guerre civile entre 1936 et 1939. Les forces franquistes assiègent alors l’enclave républicaine où se trouve Avila, obligeant ses habitants à vivre cloîtrés pendant plusieurs mois dans cette forteresse imprenable.

Aujourd’hui encore, on peut voir sur les murs les stigmates visibles sous forme d’éclats de balles ou encore les impacts causés par les explosions.

Au fil du temps, Avila a été témoin aussi bien de grands événements que d’anecdotes plus discrètes qui ont toutes contribué au développement culturel et patrimonial de cette belle cité médiévale.

Voici quelques-uns des faits historiques importants dignes d’intérêt :

  • L’époque romaine : La présence romaine a été importante dans la région avec notamment la construction de routes permettant le commerce entre différentes villes.
  • L’invasion musulmane : Lors de la conquête musulmane, Avila a été occupée et sa population asservie.
  • La Reconquista : Au XIème siècle, les chrétiens ont repris Avila aux Maures après une longue bataille qui s’est terminée par la victoire du roi Alphonse VI. Cet événement marque le début d’une période faste pour l’histoire avilienne.
  • L’inquisition espagnole : Au XVème siècle, l’Inquisition s’est établie à Avila sous l’autorité des Rois Catholiques Isabel et Ferdinand. Cette organisation visait principalement à protéger le catholicisme en traquant les hérétiques ou encore les sorcières.

Cette ville possède aussi de nombreux monuments historiques tels que la cathédrale Santo Domingo qui remonte au XIIIème siècle ou encore le couvent San Jose fondé par Teresa de Jesus.

Tout autour d’Avila se trouvent des villages emblématiques comme ceux situés dans les montagnes environnantes avec leurs maisons traditionnelles en pierre noire ainsi que leur patrimoine rural remarquable.